Qui sont les professionnels du recouvrement de factures impayées ?

factureIl s’agit d’une profession très encadrée, notamment par les dispositions définies dans le décret du 18 décembre 1996 qui réglemente l’activité de recouvrement de factures impayées. Le respect de ces dispositions ainsi que l’adhésion aux règles déontologiques de la profession constituent des prérequis essentiels pour exercer ce genre d’activité très sensible. On estime à près de 400 le nombre d’acteurs proposant des prestations de recouvrement. Principalement composé de PME et de petites entreprises individuelles spécialisées, le secteur du recouvrement se structure également autour de quelques cabinets, filiales de grands groupes financiers.

Les domaines d’expertise de la société de recouvrement

Pour mener à bien le traitement des créances que vous lui confiez, le cabinet de recouvrement a recours à différents pôles de compétences qui interviennent spécifiquement sur différents points du dossier, en fonction de la stratégie adoptée. Les cellules sont les suivantes :

A savoir
Vous avez des clients qui ne payent pas leurs factures? Votre entreprise ne doit pas en subir les conséquences !
Laissez un bureau de recouvrement récupérer tous vos impayés.Vos avantages ?
  1. Des professionnels s’occupent de récupérer les impayés. Concentrez-vous sur votre core business.
  2. ‘Pas de succès, pas d’honoraires’. C’est le principe des bureaux de recouvrement. Vous ne prenez donc pas de risques inutiles.
  3. Les professionnels optent pour un dialogue avec vos clients. Cela permet de ne pas entacher votre image et de garder une bonne relation commerciale.
  • La cellule recherche et validation des coordonnées du débiteur

    C’est une étape préalable indispensable au traitement des factures impayées. Le cabinet doit bien évidemment identifier les interlocuteurs et valider leurs coordonnées pour pouvoir mener les actions nécessaires au recouvrement des impayés clients. Étant donné que l’absence d’adresse peut être une raison pour considérer la créance comme irrécouvrable, ce premier travail revêt une importance primordiale.

  • La cellule téléphonique

    Le téléphone est un outil indispensable dans une démarche de recouvrement des factures impayées amiables et traduit une logique de médiation. Il constitue le moyen le plus efficace pour établir un premier contact, pour informer les parties prenantes de l’évolution des dossiers, et procéder aux actions de relance prévues dans le cadre du contrat de recouvrement du concessionnaire. Les opérateurs gèrent des appels entrants réalisés en majeure partie par les débiteurs qui souhaitent obtenir des informations complémentaires, ainsi que des appels sortants à destination des débiteurs dans le cadre des processus de recouvrement.

  • La cellule recouvrement amiable du service contentieux

    Ce pôle est constitué par les responsables de comptes qui gèrent les dossiers. Ils décident en fonction de l’historique de votre créance des actions à mener pour obtenir un règlement des sommes dues. Ils peuvent décider de la fréquence, du caractère et de la nature des relances à réaliser : par téléphone, par courrier, à l’occasion par une visite ou par l’envoi d’une mise en demeure de payer. Lorsque le recours amiable est épuisé, le gestionnaire va transférer le dossier au pôle juridique. Les intervenants sont des spécialistes à la fois des affaires financières et de la négociation. Jusqu’à ce stade, le rôle de la société en charge du recouvrement est de trouver une issue favorable à un contentieux. Elle remplit une mission de médiateur entre deux entités réputées de bonne foi.

  • La cellule juridique

    Dès lors que le recours amiable n’a pas abouti, le pôle juridique s’empare des factures impayées pour d’une part conseiller le créancier sur les actions possibles et d’autre part mener en son nom les démarches auprès de la justice. Ils assurent le suivi des procédures engagées et des recouvrements une fois que les jugements sont annoncés.