Comment choisir son entreprise de recouvrement de créances ?

La conjoncture économique actuelle joue sur la gestion générale des entreprises, et parfois même entrave la bonne maîtrise de leurs flux financiers et des règlements des factures clients (délais de paiement non respectés, contestations des factures, impayés, insolvabilité des clients…).

Pour éviter tout problème de trésorerie, et que votre entreprise finisse par pâtir de cette situation, vous avez la possibilité d’externaliser la gestion de votre poste client auprès d’une entreprise de recouvrement de créances clients.

Les acteurs de ce marché sont nombreux, et il est préférable de faire un choix en étudiant préalablement avec attention le contexte dans lequel s’établit votre projet.
Les paramètres à prendre impérativement en compte sont :
– D’un côté, votre profil d’entreprise et vos besoins en termes de gestion de postes clients.
– D’un autre côté, les entreprises de recouvrement et leurs capacités à répondre à vos exigences.

Vos critères de choix en fonction de votre profil d’entreprise

Outre des pratiques locales spécifiques, les entreprises ont des modes de gestion propres à leur domaine d’activité. Un garagiste n’applique pas les mêmes standards de gestion qu’une entreprise industrielle ou un prestataire de services informatiques.
Pour répondre efficacement aux particularités des différents domaines d’activité, des prestataires de recouvrement de créances clients se sont spécialisés par secteurs d’activité.

Cette spécialisation porte sur :
– Les règles de gestion en vigueur dans la profession en question.
– La gestion de la relation client et des procédures de relance.
– Les spécificités financières et juridiques.

Les critères qui participent au choix de votre entreprise de recouvrement de créances

Avant de vous engager à moyen terme dans une relation contractuelle avec une entreprise de recouvrement de créances clients, il est important d’évaluer et de vérifier le positionnement des prestataires possibles par rapport aux critères suivants :

- Respect des obligations légales

Le recouvrement de créances par un tiers est une activité très réglementée. Le législateur a mis en place un ensemble de décrets et d’articles qui encadrent strictement cette profession et déterminent les obligations des différentes parties.

Le décret n° 96-1112 du 18 décembre 1996 réglemente ainsi l’activité des sociétés spécialisées dans le recouvrement de créances clients pour le compte d’une tierce personne.

Au regard de ces dispositions, l’entreprise de recouvrement avec lequel vous allez vous engager doit avoir rempli les obligations suivantes :

  • Faire une déclaration d’activité auprès du procureur de la République.
  • Souscrire une assurance civile professionnelle.
  • Ouvrir un compte recouvrement (séquestre).
  • Faire une déclaration auprès de la Cnil.

- Performance et efficacité des procédures

Il est important également que l’entreprise de recouvrement auquel vous allez confier la gestion de vos créances vous apporte la preuve de son efficacité (procédure, mode d’intervention, traçabilité des échanges, etc.) et de sa performance (quantitative et qualitative). L’information récoltée et la manière dont elle est traitée par ce prestataire sont des gages de performance. La manière dont vous allez pouvoir y accéder est aussi un facteur déterminant.

- Modalités de règlement et coût de la prestation

Une fois que votre grille est établie, et si les prestataires pressentis satisfont à vos premières exigences de qualité et de professionnalisme, vous pouvez faire jouer la concurrence et sélectionner la solution la moins onéreuse à niveau de qualité équivalent.

À titre indicatif et pour ce qui concerne l’affacturage, le coût varie entre 0,50 % et 1,60 % du chiffre d’affaires cédé à la société de factoring. Ces frais sont ventilés entre d’une part le commissionnement de la prestation d’affacturage (frais administratifs, recouvrement, etc.) et d’autre part la rémunération des sommes avancées dans le cadre des créances financées.