Cabinets de recouvrement : pluridisciplinarité, compétences et expertise

Le recouvrement est une activité qui implique une relation directe et régulière avec les clients débiteurs afin d’obtenir dans les meilleures conditions le règlement des créances dans des délais raisonnables. Comme pour beaucoup de sociétés de services, le fonctionnement d’un cabinet de recouvrement est directement lié à la ressource humaine dont il dispose pour traiter efficacement les dossiers clients.

Le nombre d’intervenants et la taille du cabinet sont des critères aussi importants à prendre en compte que le chiffre d’affaires, le nombre de dossiers traités et le pourcentage de réussite.
Ce choix du prestataire doit également se faire en fonction de la diversité des prestations proposées et des compétences qui sont présentes dans le cabinet.

De nombreux intervenants pour une gestion ciblée du recouvrement

L’activité d’une entreprise de recouvrement se concentre sur la gestion du poste client (de la prise en charge administrative du dossier par un agent de recouvrement jusqu’à la clôture de la procédure), sur les relations établies avec les clients débiteurs pour obtenir le règlement de l’impayé ou constater leur défaillance (irrécouvrabilité des clients).

Le nombre d’experts que compte un cabinet de recouvrement est un indicateur fort de sa capacité à gérer un nombre de dossiers plus important et à mettre en œuvre une politique efficace et personnalisée : conseiller dédié, conseil personnalisé, suivi régulier des dossiers en cours, procédures en contentieux…

Intégration de compétences connexes pour élargir l’offre de services

Certains cabinets de recouvrement mettent en place une stratégie différenciante et intègrent des compétences complémentaires aux ressources liées spécifiquement au recouvrement de créances. Cette stratégie permet d’intervenir en amont sur la gestion du poste client et en aval pour anticiper et gérer la trésorerie.

Cette organisation vise principalement à limiter les risques clients en mettant en place une stratégie basée sur :

- La mise sous surveillance du portefeuille client.
– Le rassemblement des informations financières et commerciales des clients.
– La définition d’une politique de crédit ou d’encours clients réaliste et conforme aux données obtenues dans la phase d’enquête préalable.
– L’identification des risques dus à une exposition trop importante et d’une action préventive.

Ces renseignements commerciaux permettent d’établir des profils d’entreprises et surtout de mettre en évidence à travers des scorings les risques éventuels de défaillance à court ou moyen terme.

Pour le cabinet de recouvrement, la mise en place d’une procédure de gestion d’encours clients nécessite l’intégration de nouvelles compétences spécialisées par exemple dans l’analyse financière et les projections. Elles interviendront en amont des agents de recouvrement pour identifier préventivement les risques financiers et limiter les actions de recouvrement dans le but d’optimiser les délais d’encaissement et la gestion de la trésorerie.

Un cabinet de recouvrement comprenant de nombreux intervenants peut fédérer différentes expertises au sein de la structure : comptabilité, finance, juristes, administrateurs… La réunion de toutes ces compétences accélère et optimise le traitement des dossiers confiés.