L’affacturage (différence avec le recouvrement)

Lorsqu’une entreprise est confrontée à des retards ou des défauts de paiement de la part de ses clients, elle dispose de plusieurs moyens pour recouvrer ses créances :

  • Recouvrement interne par le service contentieux, avec le soutien éventuel de sociétés de recouvrement spécialisées, d’huissiers de justice, d’avocats…
  • Recouvrement par une société de recouvrement, qui s’occupe des démarches amiables, voire judiciaires.
  • Vente des créances, moyennant une commission, à une société d’affacturage.

Il importe de distinguer l’affacturage du recouvrement, qui sont deux procédures qui différent dans leurs modalités, leurs finalités et leurs intervenants.

Le recouvrement : définition et objet

Le recouvrement de créances consiste pour le créancier ou son mandataire à obtenir par tous les moyens légaux le règlement d’une créance par un débiteur.

Le recouvrement de créances est mené par une entreprise spécialisée qui met en œuvre toute une série de procédures pour récupérer pour le compte de l’entreprise, qui reste le créancier, les factures impayées de ses clients, celles qui n’ont pas été réglées dans les délais prévus.

En général, le taux de commission appliqué par les sociétés de recouvrement est plus élevé que celui des sociétés d’affacturage lorsqu’elles rachètent les créances.

L’affacturage : définition et objet

L’affacturage, c’est le procédé parC’est un procédé d’une grande souplesse, qui permet d’externaliser les tâches administratives ; c’est aussi une assurance contre les impayés et un moyen de financement à court terme. Cet outil facilite la gestion de la trésorerie des entreprises.lequel l’entreprise cède ses factures à un établissement de crédit spécialisé, ou société d’affacturage, moyennant environ 90 % des montants cédés. La société d’affacturage assure dès lors le rôle de créancier et prend en charge le risque de défaillance éventuel.

L’affacturage concerne uniquement le commerce entre entreprises et s’adresse tout spécialement aux sociétés qui cherchent à rationaliser la gestion de leur poste client.

L’affacturage : des services plus complexes

L’affacturage s’apparente à une technique de gestion financière par laquelle un établissement de crédit spécialisé rachète les créances d’une entreprise, en supportant les pertes potentielles sur les clients insolvables.

Cependant, outre le rachat de créances, l’affacturage peut recouvrir d’autres types de services, auxquels l’entreprise peut souscrire ou pas :

  • Le financement de la trésorerie

L’affactureur avance le montant des créances à leur achat : c’est une sorte de crédit. Cette avance peut représenter entre 85 et 95 % du montant des créances.

  • Le recouvrement du poste client

L’affactureur s’occupe pour le compte de l’entreprise d’enregistrer les factures, de relancer les débiteurs en cas de retard ; il gère les encaissements et le service contentieux en cas de non-paiement.

  • L’assurance-crédit

Le factor garantit le paiement de la créance : en cas de non-paiement du débiteur, c’est le factor qui assume le risque.